Chateau d’Anglade – Bocquillon

LE CHÂTEAU D'ANGLADE

8 SIÈCLES D'HISTOIRE

L’origine des Chevaliers Seigneurs d’Anglade remonte au début du XIIIe siècle. Guillaume d’Anglade, 1er du nom, part en Croisade avec Louis IX (Saint Louis) en 1248. C’est en 1273 qu’il fit hommage, pour la terre d’Anglade, au roi d’Angleterre Edouard 1er, arrière petit fils d’Aliénor d’Aquitaine.

La Seigneurie d’Anglade restera dans la même famille puis sera vendue en 1578 à Etienne de Pontac, trésorier de France, à Bordeaux. Elle sera à nouveau vendue en 1738 par Jean-François de Pontac, conseiller au Parlement de Bordeaux à Jean Pellet, secrétaire du Roi. Pendant quarante ans (1719-1759), Jean Pellet fut l’un des principaux négociants et armateurs à Bordeaux. Ses descendants ont possédé la terre d’Anglade jusqu’en 1999.

Le plus jeune fils de Jean Pellet, Jacques Pellet d’Anglade, a reçu pour son mariage le 13 mai 1754 la maison noble d’Anglade. Il décide en 1778 de quitter l’ancienne forteresse familiale, et de faire construire, au bord de la Dordogne, sur le lieu dit Grand Pré, par Victor Louis (architecte du Grand Théâtre de Bordeaux) sa nouvelle demeure, dans le plus pur style du XVIIIe siècle.

Il y a toujours eu de la vigne sur les terres d’Anglade, mais c’est au milieu du XIXe sous l’impulsion du Baron Gaston du Foussat de Bogeron et de son père Léo que le vignoble sera considérablement développé, avec une production qui culmine en 1893 à 675 tonneaux (Cette production de 675 tonneaux correspondait à plus de 800 000 bouteilles…) Le vin est vendu sous le nom de «Château d’Anglade» par les plus grands négociants de la place de Bordeaux.

Malheureusement, le vignoble périclite au début du XXe siècle et une reconversion malheureuse vers d’autres cultures fait disparaître la vigne petit à petit.

Christophe Bocquillon reprend la propriété en 2002, avec seulement 50 ares de vignes, après la disparition sans enfants de la dernière descendante de la famille Pellet d’Anglade. Après la longue restauration du château, la reconstruction d’un chai moderne et la plantation de près de 8 hectares, c’est aujourd’hui la véritable renaissance d’un cru chargé d’histoire. Le petit port privé d’où partaient autrefois les barriques chargées sur des gabarres vers Bordeaux a également été restauré afin de revivre le voyage des vins vers leurs lointaines destinations.

LE VIGNOBLE 

Les vignes du Château d’Anglade sont réparties sur deux terroirs très différents  : le premier situé autour du château et des bâtiments d’exploitation est sur un sol et sous-sol argilo-limoneux, le second situé dans le village au milieu d’un plateau de graves sur socle argileux. L’encépagement est constitué en majorité de merlot (60%), de cabernet sauvignon (20%) et enfin de cabernet franc (20%). La complémentarité des sols et des cépages permet d’obtenir des vins d’une belle complexité aromatique disposant d’un grand potentiel de garde.

LE CHAI 

Entièrement reconstruit en 2015, le chai de vinification et d’élevage du Château d’Anglade a été équipé de cuves modernes en béton, tronco-pyramidales thermorégulées permettant de garder plus facilement le chapeau de marc immergé. Elles sont également conçues pour faire du pigeage (opération consistant à enfoncer le chapeau de marc  en surface dans la partie liquide du moût. Cette opération se pratique lors de la cuvaison pour favoriser la macération) Les qualités du béton sont remarquables pour la vinification et le stockage des vins rouges. Elles favorisent des fermentations lentes, douces et offrent une excellente isolation thermique. Les propriétés organoleptiques du vin sont parfaitement respectées et les courants électrostatiques totalement éliminés.

CHÂTEAU D’ANGLADE 2015 

La robe est d’un beau rouge vif avec des reflets violine de belle intensité.
Le nez est complexe, boisé fin, intégré, en harmonie avec le fruit et le terroir.
Notes d’épices douces, pointe vanillée. Très expressif, profond et racé.
En bouche, l’attaque est souple, soyeuse et rapide. Bonne concentration, sans excès.
Vin charnu, gourmand, sur des notes boisées élégantes, donnant beaucoup de plaisir.
Joli volume dans la tendreté avec une finale sur des tannins ronds et délicats.

Le Château d’Anglade 2015 accompagnera avec bonheur charcuteries, viande blanche ou rouge, gibiers ainsi que fromages.

 

Qui n’a pas rêvé d’avoir sa propre cuvée ?
Nous pouvons personnaliser les étiquettes au nom de votre choix.

Le magasin et le service expédition seront fermés du 4 au 28 août 2018